Tout savoir du métier de charpentier

Le rôle du charpentier est essentiel sur un chantier car il fait la transition entre le gros œuvre et le second œuvre et qu’il est le garant de la stabilité d’une construction. Il fabrique toutes les pièces d’une charpente (pannes, chevrons, fermes, poutres, poteaux) et dresse la structure des toitures, mais aussi des planchers, des murs ou du sol.

Le charpentier intervient sur tous types de constructions : logements individuels, immeubles, hangars agricoles, bâtiments industriels, maisons à ossature bois, chalets, aménagement de combles, marchés couverts, abris publics, auvents, pergolas, passerelles etc.



Autrefois spécialisé dans le bois, le professionnel de la charpente utilise de plus en plus d‘autres matériaux tels que l’aluminium ou les coffrages en béton, les composites, le plastique, le verre, le PVC ou le métal.

L’évolution des techniques de construction implique pour le professionnel une parfaite connaissance de la résistance et de la dureté de ces matériaux et une maîtrise des techniques de façonnage qui leur sont propres. Pour plus d’informations sur ce métier et sur les différentes activités liées à la charpente, nous vous conseillons la lecture de notre prochain article sur les formations requises pour être charpentier.

Les étapes de construction d’une charpente

Le travail du charpentier s’organise en plusieurs temps.

L’épure

D’abord, à partir des plans fournis par l’architecte ou par le dessinateur, le charpentier va tracer au sol, dans son atelier et en grandeur réelle, les formes de l'ouvrage de charpente, avec les détails d'exécution. C’est l’épure. Il peut aussi utiliser le dessin assisté par ordinateur (DAO) pour dessiner les éléments de la charpente.

Le façonnage

Dans un second temps, le charpentier va choisir avec le client le bois avec lequel il va travailler. Il trace ensuite les repères pour effectuer les coupes puis débite et façonne les différentes pièces. Pour cela, il utilise des machines portatives ou à commandes numériques telles que des scies mécaniques, des toupies etc.



Avec son équipe, il va effectuer un essai de montage des éléments pour vérifier la solidité de l’ensemble et corriger les erreurs s’il y en a. Cet essai se fait en atelier.

L’assemblage, le montage, le levage et la pose de la charpente

Le charpentier ne se contente pas de fabriquer et de poser des charpentes. Il va aussi poser des escaliers, des planchers, des colombages en bois. Au-delà des charpentes traditionnelles, il va aussi réaliser des bâtiments en lamellé-collé (tels que des gymnases, des églises ou des salles des fêtes), des ouvrages tout en bois (chalets) et va restaurer des charpentes anciennes.



Il peut aussi être amené à fabriquer des accessoires de charpente tels que des lucarnes ou des soupentes, de plus en plus utilisées pour aménager les combles, ou des éléments d’habillage (lambris) et d’isolation (lambris, complexes d’isolation...)

Si le charpentier bois intervient à toutes les étapes du processus, le charpentier métallique est en général spécialisé dans une activité précise : fabrication des pièces en usine, ou assemblage et soudure des éléments sur le chantier. Il va construire des ponts, des immeubles, des pylônes et des immeubles modernes.

Le charpentier peut aussi se spécialiser dans la construction navale. Il est alors appelé charpentier de marine. Il va alors :

• Concevoir et façonner le squelette de la coque du bateau
• Fabriquer et assembler les parois ou bordées
• Effectuer le calfatage en vue d’étanchéifier la coque
• Réaliser les aménagements intérieurs tels que les cloisons, les échelles ou le mobilier



Pour en savoir plus, consultez notre prochain article sur les prestations du charpentier.

Charpentier et développement durable

Le charpentier participe activement au développement durable. Il va concevoir et construire des charpentes permettant de réaliser des économies d’énergie dans le cadre de l’écoconstruction.

L’écoconstruction se définit comme la réalisation ou la rénovation d’une construction assurant confort et santé à ses habitants dans le respect de l’environnement. Les écoconstructions ont pour objectif de s’intégrer le plus respectueusement possible dans un environnement en utilisant autant que possible les ressources naturelles et locales.



Le charpentier va pour ce faire sélectionner des essences de bois locales et pérennes qui ne nécessitent aucun traitement et n’ont donc aucun impact sur l’environnement. Il s’inscrit ainsi dans une véritable démarche éco-citoyenne.

Où se renseigner ?

Fédération française du bâtiment (FFB) : www.ffbatiment.fr
Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) : www.capeb.fr

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter