La charpente traditionnelle : ce qu'il faut savoir

Vous êtes en pleins travaux de construction ou de rénovation toiture ? Après vous êtes renseigné sur les différentes typologies de charpente, vous avez opté pour la charpente traditionnelle. Voici ce qu’il faut savoir sur la charpente traditionnelle, ses avantages, ses inconvénients, ses différents éléments et les normes à respecter pour sa pose.

Tout savoir sur le charpente traditionnelle

Voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur la charpente traditionnelle

Qu’est-ce qu’une charpente traditionnelle ?

La charpente traditionnelle est généralement en bois. Ses principes et sa structure la distinguent des autres types de charpente. La base porteuse est de forme triangulaire et perpendiculaire aux murs porteurs. Elle supporte toute la partie pentue de la toiture. Elle est également composée d’une panne qui retient les chevrons, de liteaux et de voliges. Ces derniers soutiennent le revêtement toiture. Le réseau principal de la ferme de la charpente se compose d’arbalétriers, d’entraits et de poinçons. Le réseau secondaire est, quant à lui, constitué de contrefiches, des jambes de force, de diagonales et de potelets. Les bois résineux, durs ou exotiques conviennent pour la construction d’une charpente traditionnelle.

Choisir une charpente traditionnelle

La charpente traditionnelle se distingue essentiellement par ses atouts esthétiques et mécaniques. Elle convient pour aménager des combles, mais pourquoi et quand la choisir ? La charpente traditionnelle est conseillée pour rénover votre toiture. En laissant de la place aux combles, elle permet de créer des extensions à la maison. Vous pouvez aménager des pièces supplémentaires, telles qu’une chambre, un bureau ou une salle de jeu. La résistance au feu de la charpente traditionnelle en bois est également à prendre en compte au moment du choix.

Vous pouvez lire ces deux articles pour vous aider dans votre choix :

Les éléments importants pour bien choisir sa charpente traditionnelle

Les avantages et inconvénients d'une charpente traditionnelle

Quelques règles à respecter pour le choix et la pose

La charpente traditionnelle suit les normes DUT 31.1 et 31.2. Le DTU règles CB 71 régit les normes de calcul et de conception des charpentes en bois, tandis que le DTU BF 88 concerne les règles bois feu 88. Vous devez prendre en compte des charges permanentes et temporaires lors du calcul précis des pannes et des chevrons. Le pourcentage de la pente varie en fonction de la région où se trouve la construction et du type de couverture, notamment pour l’espacement des chevrons.

Pensez également à la destination des combles. Prévoyez une hauteur minimale de 1,80 mètre dans les combles lorsque vous calculez la pente de la charpente. Il est également important de traiter le bois de la charpente traditionnelle afin d’améliorer sa durée de vie. Généralement, le traitement est à effectuer lors de la rénovation de la charpente. Une vérification est conseillée au bout des 20 ou 30 ans suivant la pose.

Pour en savoir plus

Le rôle de la charpente dans une construction
Conseils pour choisir une charpente en fonction de votre projet
Quels critères entrent en compte dans le choix de votre charpente ?
La charpente industrielle
La charpente à chevrons
La charpente traditionnelle en kit
La charpente toit plat
Les éléments d'une charpente

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter